Dépêches

Fiscal

Impôt sur le revenu

Revalorisation du barème kilométrique pour les revenus de 2018 à déclarer en 2019

Le barème kilométrique sert à calculer le montant des frais réels des contribuables utilisant un véhicule pour se rendre à leur travail.

Néanmoins, les salariés qui estiment que leurs frais sont supérieurs à ceux déterminés au moyen du barème kilométrique conservent la possibilité de faire état de ces frais de déplacement pour leur montant réel et justifié, dans la limite du montant qui serait admis en déduction en application du barème kilométrique, à distance parcourue identique, pour un véhicule de la puissance administrative maximale prévue par le barème. Les salariés qui l'estiment préférable conservent également la possibilité de renoncer à la déduction de leurs frais professionnels pour leur montant réel et justifié, y compris leur frais de déplacement, et de faire application de l'abattement forfaitaire de 10 % plafonné à un montant fixé à 12 305 € pour l'imposition des revenus 2017

La revalorisation du barème kilométrique est basée chaque année sur différents scénarios reposant sur l'évolution de l'indice des prix à la consommation (IPC) relatif aux dépenses d'utilisation d'un véhicule publié par l'INSEE ou de l'évolution des prix à la consommation hors tabac. Sa dernière revalorisation remonte à 2014. Toutefois, le gouvernement a décidé de procéder à sa revalorisation pour les revenus de 2018 à déclarer en 2019. Ainsi, pour les frais réels engagés pour l'acquisition des revenus de 2018, les deux premières tranches du barème seront revalorisées respectivement de 10 et 5 % par rapport au barème utilisé pour les revenus de 2017. Cette hausse concernera ainsi les véhicules ayant une puissance de 3 CV et moins (10 %) ainsi que les véhicules de 4 CV (5 %).

Rép. Cattin n°8384, JO du 21 mai 2019, AN. quest.p.4669

Retourner à la liste des dépêches Imprimer